LE SAFRAN SOIGNEUR  
 
Le safran soigneur
 
Comme tous les produits de la terre, le safran possède des vertus qui vont bien au-delà des propriétés gustatives. Il possède également de très nombreuses valeurs bénéfiques à la santé et au mieux-être. Le safran est utilisé depuis des milliers d’années par de nombreuses civilisations comme remède à divers maux. Il a fait et continue de faire l’objet de plusieurs études cliniques, notamment pour le traitement de la dépression légère, de l’Alzeimer, de certains cancers et de la sclérose en plaque. Le Safran apparaît dans le papyrus d'Ebers qui est le plus ancien traité médical connu, datant de 1550 avant Jésus Christ, dans lequel il est utilisé pour ses propriétés médicinales, dans la préparation de plus de 30 remèdes.
 
Connu depuis l'Antiquité pour ses vertus aphrodisiaques où il était utilisé comme fortifiant sexuel, le safran libère l'énergie, l'allégresse et le désir. Dans l’Antiquité, les Phéniciens préparaient des gâteaux safranés pour honorer leur déesse de l’Amour. Ils teignaient également leurs draps avec du Safran la nuit de leurs noces, pour garantir au couple un amour long et fougueux.
 
Grâce à l’action des agents actifs, la crocine et le safranal, le Safran serait également un hypotenseur, agissant sur le système cardio-vasculaire. Il contient plus de 150 composés volatils mais est aussi très riche en bêta-carotène et en lycopène, deux puissants antioxydants qui luttent contre les radicaux libres, source de vieillissement.
 
De par son effet sur la sérotonine (l'hormone du bien être aussi impliquée dans la régulation de l'appétit), le Safran aide à lutter contre la prise de poids. Il favorise la circulation sanguine, ce qui stimule l'énergie de l'organisme en général et celle du système digestif en particulier. Il s’agit d’un coupe-faim naturel très efficace, qui augmente la sensation de satiété de façon importante. Ainsi il aide à réduire les fringales.
 
La médecine chinoise utilise le safran pour calmer les crampes et les crises d’asthme mais également pour atténuer les ecchymoses. Son utilisation permettait de ralentir le rythme cardiaque, d’abaisser la pression artérielle ou encore de stimuler la respiration. Il atténuerait les effets de l’alcool.
 
En Orient, on calme les douleurs des nourrissons à l’arrivé des premières dents, en massant les gencives douloureuses des bébés avec du safran et du miel, une lotion naturellement antiseptique. Le safran est aussi utilisé pour calmer les règles douloureuses des jeunes filles (dans le thé ou le lait chaud). Une solution qui traite également les troubles de l’utérus.
 
Grâce à la picrocrocine qui stimule l’estomac, renforce les sécrétions de sucs gastrique et assainit les intestins, le safran facilite l’élimination des gaz, limitant les fermentations intestines. Les romains utilisaient systématiquement du safran pour épicer leurs plats afin de limiter les ballonnements et d’atténuer les effets de l’alcool.
 
Le safran est l’un des végétaux les plus riches en riboflavine (vitamine B2), jouant un rôle important dans la transformation des aliments simples en énergie et intervenant dans le métabolisme de réparation des muscles. Le safran pourrait constituer un traitement efficace et inoffensif contre la migraine. En effet la vitamine B2 corrigerait les défauts de fonctionnement des mitochondries qui sont à l’origine des migraines. Il existe aussi un lien très étroit entre riboflavine et santé de l’œil. Le khôl, qui maquillait de noir les yeux des femmes orientales protégeait des agressions du vent et du sable tout en prévenant les infections oculaires par ses vertus médicinales.
 
Intégré aux produits de beauté, le safran apporte naturellement de l’éclat et illumine le teint, tandis que ses propriétés anti oxydantes lui confèrent une action revitalisante anti-âge. Le safran adoucit la peau et diminue les cernes. Cléopâtre utilisait le Safran pour préserver la beauté de sa peau, mais elle a également fabriqué, avec du safran, la première véritable eau de toilette, le Kyphi. Cette huile parfumée faisait partie de son rituel de séduction.
 
La consommation de safran est déconseillée durant la grossesse puisqu'il est considéré comme un abortif naturel et peut provoquer des contractions utérines.
 
Copyright 2014 Pur Safran, tous droits réservés.